Le contenu

Category Archives: Non classé

Blanchisserie HABILIS : Un nouveau souffle avec le nouveau marché ville de DIJON !

23 Oct

 

2017 et 2018 furent des années économiquement difficiles pour l’Atelier Blanchisserie de notre ESAT avec la perte successive de deux marchés importants qui existaient depuis plusieurs années. Aujourd’hui notre ESAT doit faire face à une concurrence de plus en plus rude, et à une clientèle tenue de réétudier ses relations fournisseurs souvent au mieux disant, notamment lors de restructurations d’établissements. Cette conjoncture rend fragile la pérennité des marchés, et nous oblige à rester en veille et défendre notre valeur ajoutée et nos compétences. Face à ce contexte inquiétant, l’ESAT avait fait appel au GIE5 Les Ateliers de Bourgogne pour une recherche active de nouveaux clients en blanchisserie, en particulier pour l’entretien du linge plat qui constitue le savoir-faire de l’atelier. Mais les recherches se sont avérées infructueuses, tout comme notre première tentative de répondre à un appel d’offre marchés publics en 2019. 2020… l’une de nos priorités était donc de retrouver de nouveaux clients afin de retrouver rapidement une situation saine. C’est donc avec un immense plaisir que notre Blanchisserie Habilis s’est vue retenue lors d’un appel d’offre du Marché Dijonnais auquel nous avons répondu en juin 2020 ! Un exercice complexe pour lequel nous sommes peu habitués mais qui a porté ses fruits, et qui signe le point de départ d’un nouveau partenariat pour 4 ans dont nous nous réjouissons ! Aussi depuis le 7 septembre, la Blanchisserie Habilis assure l’entretien du linge de la Résidence Abrioux et de l’Accueil de Jour des Marronniers, établissements gérés par le CCAS de Dijon. D’autres marchés sont en cours de finalisation et devraient consolider ce nouvel élan pour l’atelier. De belles perspectives et un nouveau souffle bien mérité qui nous permet désormais de faire grandir d’autres projets futurs : la rénovation de notre Blanchisserie Habilis !

Sonia GATIGNOL

Cheffe de service production ESAT Habilis

Voir l'article

Catégories :

  • Non classé

Des nouvelles de l’ESAT HABILIS

22 Oct

Dans la continuité de ses changements d’organisation et de nom survenus début 2019, l’ESAT Habilis continue sa consolidation à travers une série d’actions menées sur plusieurs axes.

Au niveau de la communication, le site internet www.esat-habilis.fr et des plaquettes de présentation sont désormais disponibles et présentent les différentes activités commerciales de l’établissement, ainsi que ses missions médico-sociales envers les travailleurs en situation de handicap. La signalétique des 3 sites et des véhicules a également été entièrement refaite aux couleurs d’Habilis, leur donnant ainsi plus de visibilité au sein du tissu économique local. Ces outils sont un atout pour l’établissement dans le redressement de son activité, fortement impactée par la COVID. Ils sont également une transcription visuelle de « l’ESAT unique » et de la complémentarité des différentes activités au service des usagers accompagnés et des clients.

De nombreux changements ont également eu lieu ces 2 dernières années au sein de l’équipe de direction, qui est maintenant stabilisée depuis l’arrivée de Sonia GATIGNOL (voir photo) en tant que cheffe de service sur les ateliers blanchisserie/ restauration en septembre 2019 et de Jean-Vincent ROUX (voir photo) en tant que chef de service médico-social en septembre 2020. Tous deux ont intégré leur poste après plusieurs mois en « essai mobilité », une possibilité qui est offerte aux salariés par Les PEP CBFC et qui leur a permis de confirmer leur projet professionnel et faire le choix de s’intégrer à l’équipe de direction du Dispositif d’Insertion Professionnelle pour Adultes.

Enfin, au plus fort de la « tempête COVID » qui a secoué l’ESAT Habilis comme l’ensemble du secteur médico-social, une bonne nouvelle est arrivée au printemps avec l’autorisation de l’ARS pour l’ouverture d’un service d’insertion 16-25 ans rattaché à Habilis. Ce projet – qui était inscrit au CPOM 2019/2023 – vient remplacer les 10 places d’ESAT qui étaient en attente depuis le CROSM de 2008.

Ce service, qui a ouvert officiellement le 1er octobre 2020 avec 17 places et se dénomme « Activ’ Pro Habilis », permettra de consolider le financement de l’ESAT et d’accompagner deux types de public : des jeunes « amendement Creton » qui sont en attente d’une place ESAT et pourront bénéficier d’une immersion professionnelle dans les ateliers d’Habilis pour faciliter leur entrée ultérieure en ESAT, et des jeunes qui ont un projet de formation ou d’insertion professionnelle en milieu ordinaire et ont besoin d’un appui spécifique dans la durée du fait de leur handicap.

Malgré la crise COVID qui impacte fortement le financement commercial de l’établissement, l’ESAT Habilis envisage ainsi l’avenir de façon plus sereine, et étudie divers investissements immobiliers : un agrandissement du site du Goéland pour pouvoir accueillir de façon adaptée le service « Activ’ Pro Habilis », et une refonte importante du site des Cortots à Fontaine-les-Dijon qui s’est fortement développé depuis sa construction en 2003 et n’est plus adapté à l’accueil des usagers et des activités en place.

La tranche prioritaire de ce projet sera l’agrandissement et la reconfiguration de la blanchisserie, une des activités historiques de l’établissement dont les encadrants et travailleurs assurent au quotidien l’entretien du linge de nombreux clients.

Muriel LAFONT Directrice du Dispositif d’Insertion Professionnelle pour Adultes

Voir l'article

Catégories :

  • Non classé

Une cérémonie de remise des médailles du travail haute en couleurs

18 Déc

C’est avec émotion et fierté que le mercredi 18 décembre à 18h, 26 de nos travailleurs se sont vus remettre leur première médaille du travail, la médaille d’argent correspondant à 20 années de service. La plupart étaient déjà présents à l’ouverture de l’ESAT des PEP en 1996.

La remise des médailles a été effectuée par le Directeur du Dispositif M. Jean RAQUIN, lui-même médaillé ce jour de la plus haute distinction, la grande médaille d’or après 40 années de service. La cérémonie a été orchestrée également par le président de l’association Les PEP CBFC, M. Michel BON et le Directeur général M. Fabrice TOLETTI, ainsi que par Mme Marie-Geneviève THEVENIN, présidente de la délégation de Côte-d’Or.

Cette cérémonie s’est déroulée au restaurant L’Intervalle de l’ESAT HABILIS et a été suivie d’un cocktail convivial préparé par les travailleurs de l’ESAT et avec la participation active de l’IME PEP CBFC qui a assuré le service.

Au total, 173 diplômes de médaille du travail ont cette année été délivrés, par le préfet, aux salariés de notre direction départementale.

Voir l'article

Catégories :

  • Non classé

Il réalise son rêve en cuisinant au palais de l’Elysée

27 Sep

Hadrien Pajot à gauche, accompagné du Président Emmanuel Macron et de Katia Jean-Teixera. Droits réservés. Photo DR.

Hadrien Pajot, jeune Chevignois de 18 ans porteur d’un handicap, qui a fait ses études et vient d’être embauché à Dijon, a vu son rêve se concrétiser en réalisant un stage dans les cuisines du palais de l’Élysée. Un projet dans lequel l’ont épaulé ses parents ainsi que le service d’accompagnement à l’insertion professionnelle de l’Acodège de Chenôve.

La cuisine, c’est sa passion depuis toujours. Le bœuf bourguignon n’a plus aucuns secrets pour lui. Hadrien Pajot, qui vit à Chevigny Saint-Sauveur est porteur d’un handicap. Il a suivi sa scolarité au collège Saint-Joseph, ensuite au lycée Le Castel au sein duquel il a obtenu son CAP de cuisine en 2018.

Depuis, il fait partie des personnes  accompagnées par le service d’accompagnement à l’insertion professionnelle (Saip) de l’Acodège, à Chenôve.

Une demande de stage auprès de Brigitte Macron

Hadrien est obstiné, il ne lâche rien. Lorsqu’il a une idée en tête plus rien ne l’arrête. Après plusieurs stages au restaurant 23 couverts (géré par le Saip) ainsi que dans d’autres restaurants classés en secteurs protégés, Hadrien n’avait qu’une seule envie, aller encore plus loin. C’est à ce moment que sa mère entre en piste, elle écrit directement à Brigitte Macron afin d’obtenir un stage pour son fils dans les cuisines du palais de l’Élysée.

Chose demandée, chose acceptée par la première dame de France en personne. Hadrien a pu réaliser son stage du 23 au 27 septembre accompagné par Katia Jean-Teixera, chargée d’insertion professionnelle et éducatrice spécialisée au Saip de l’Acodège.

Une rencontre avec le président de la République mais pas que …

Si Hadrien a pu prendre la pose avec Emmanuel Macron le temps d’un selfie, ce n’est pourtant pas ce dernier qui l’a le plus marqué. En effet, le jeune homme est un grand fan du chef Gomez, qui œuvre dans les cuisines de l’Élysée. « Il a vu son rêve se réaliser, c’est un vrai aboutissement », se réjouit Katia Jean-Teixera.

« J’ai travaillé à temps plein dans le service de la pâtisserie », explique Hadrien Pajot. Les tâches ont été adaptées et définies : éplucher des fruits, aider à la préparation, l’apprentissage de nouvelles techniques… « Nous avons travaillé en vrai tandem », reprend Katia. « Hadrien m’a appris beaucoup de choses en cuisine et moi j’étais là pour l’aider et l’accompagner. »

Hadrien se définit comme gourmand, un fin palais et très curieux de découvrir de nouvelles saveurs. Ce stage l’a conforté dans ses ambitions professionnelles. « Pour moi, ce sera vraiment la cuisine, mais la cuisine traditionnelle », explique-t-il.

Très prometteur dans son domaine et fervent militant des droits des personnes handicapées en milieu de travail ordinaire, Hadrien vient juste de signer un contrat d’accompagnement dans un secteur protégé au restaurant L’Infernal à Valmy, qui fait partie des PEP21.

Alicia WARCHOLINSKI (CLP)

Article BIEN PUBLIC

Avec l’aimable autorisation du BIEN PUBLIC

Voir l'article

Catégories :

  • Non classé

Salon HANDI MARKET : Une première en Bourgogne-Franche Comté !

18 Sep

Déjà initié dans le Grand Ouest de la France en 2017, le Salon HANDIMARKET a ouvert ses portes pour la première fois en Bourgogne Franche Comté le Mercredi 18 septembre 2019. Pour l’occasion, plusieurs réseaux et acteurs des secteurs de l’insertion professionnelle, du travail adapté et protégé ont souhaité s’associer pour présenter leurs savoirs et savoirs-faire dans un lieu unique et insolite spécialement aménagé pour accueillir l’événement : la base aérienne de Dijon-Longvic !

Notre ESAT HABILIS, adhérent au GIE Les Ateliers de Bourgogne (Groupement d’Intérêt Economique, coordinateur de 16 ESAT), était présent sur les six espaces thématiques de ce salon (bois-métal, technologies de l’information et de la communication, environnement, alimentation, services et industrie) aux côtés d’une quarantaine d’Entreprises Adaptées (EA) et d’ESAT de la région.
Au programme de la journée : des conférences de qualité, des rencontres B to B au café des affaires, la remise d’un trophée RSE par France Qualité Performance, des rencontres avec l’ensemble des acteurs de l’emploi adapté…

Véritable opportunité de valorisation de nos compétences, notre atelier Restaurant l’Intervalle a également eu le plaisir d’assurer la restauration pour l’ensemble des participants accueillis sur le Salon en proposant un menu terroir. Plus de 200 plateaux repas ont ainsi été confectionnés en collaboration et partenariat avec la Cuisine Centrale de l’ESAT de Mirande (MFB), la Cusine d’Uzel (Solidarité Doubs Handicap) et l’Adapei du Doubs, et avec la participation de travailleurs en ESAT.

Face à la réussite de cette journée, l’UNEA (Union Nationale des Entreprises Adaptées), le réseau ADAPTEA, et le GIE Les Ateliers de Bourgogne, principaux organisateurs de l’événement, nous donnent rendez-vous l’an prochain pour une nouvelle édition de ce Salon, véritable vitrine commerciale des activités des ESAT et Entreprises Adaptées de notre région, visant à développer nos partenariats économiques locaux en toute sérénité autour d’un évènement s’inscrivant dans la convivialité.

Sonia GATIGNOL
Chef de service ESAT HABILIS

Site internet : handimarket-bfc.fr

 

Voir l'article

Catégories :

  • Non classé

Un partenariat de confiance : l’usine SCHNEIDER ouvre ses portes à Habilis

20 Nov

L’entreprise Schneider Electric et l’ESAT des PEP CBFC ont initié un partenariat il y a maintenant plus de 10 ans sur le site des Cortots à Fontaine Les Dijon pour le montage et le conditionnement de faisceaux électriques (gamme « AK5 »). C’est donc avec enthousiasme que les travailleurs de l’ESAT ont accepté l’invitation de Schneider Electric de visiter l’usine de Dijon dans la matinée du 20 novembre 2018. Ils ont pu rencontrer le directeur, Sébastien Perrollet qui les a accueillis avec ses collaborateurs Sylvie Mildner, Patrick Notari et Xavier Larcher. Cette matinée a débuté par une présentation de l’activité de Schneider Electric et de l’usine de Dijon en particulier, puis les travailleurs ont pu visiter l’ensemble du site où leur a été expliqué le fonctionnement de chaque secteur d’activité.

Dans le cadre de ce partenariat il a semblé opportun de comprendre les motivations de l’entreprise à faire appel à notre ESAT pour la fabrication de ses produits AK5.

Qu’est-ce qui motive une entreprise comme Schneider à faire appel à des personnes en situation de handicap ?

Schneider Electric et le site de Dijon ont la volonté de s’inscrire dans le maillage industriel local et l’ESAT est pour nous une opportunité d’avoir un fournisseur proche et réactif.
Nous souhaitons promouvoir la diversité comme une richesse de l’entreprise et dans ce cadre la collaboration avec l’ESAT est un parfait exemple.

Que pouvez-vous dire du travail réalisé par les travailleurs de l’ESAT ?

Je pense sincèrement que le fait que ces personnes aient pu voir « la suite » de leur travail notamment sur la semelle du relais T1 va fortement augmenter la qualité de leur travail car ils ont posé beaucoup de questions pendant la visite.
L’assemblage des produits de la gamme AK5 n’est pas simple et le nombre de références est important.
Il n’y a pas d’intermédiaire entre l’ESAT et le client final, c’est donc lui qui constate la qualité des produits fabriqués par l’ESAT.
Cette visite des travailleurs de l’ESAT nous a permis d’échanger sur l’importance des contrôles de chacun et de faire prendre conscience à tous que la qualité des produits est nécessaire, par rapport aux dangers que cela représente dans les installations électriques.

Pourquoi avez-vous décidé d’accueillir des travailleurs de l’ESAT pour visiter votre usine de Dijon ?

Tout d’abord le fait que nous travaillons ensemble nous facilitait cette démarche (avec Xavier et Patrick qui viennent régulièrement et qui connaissent votre personnel) .Puis nous avions l’opportunité de la semaine du handicap qui était l’occasion idéale pour organiser cet échange. Je pense qu’il est très important d’avoir des échanges (visites ou autres) avec nos différents fournisseurs de manière générale et d’autant plus avec des structures comme la vôtre.

Voir l'article

Catégories :

  • Non classé